Une prime à la conversion pour l’achat de votre vélo électrique

C’est une grande nouvelle pour le monde du vélo électrique après l’annonce d’une croissance du marché du VAE de + de 29% en 2020. 
Dans la continuité d’une “Vélorution” annoncée et programmée, l’Assemblée nationale a voté vendredi 09 avril dernier, l’élargissement de la prime à la conversion aux vélos à assistance électrique (VAE). Une aide à l’achat sur le prix de votre vélo électrique en cas de mise au rebut de votre véhicule polluant.

prime à la conversion pour l'achat d'un vélo électrique

Quel est le principe de cette prime à la conversion pour le vélo électrique ?

Pas de révolution mais plutôt une “Vélorution” pour l’avenir du vélo électrique en France. Cette prime à la conversion se base sur le même principe que pour les voitures, à la différence près, que vous échangez une vieille automobile polluante contre un VAE (Vélo à assistance électrique) comme notre vélo Reinebike.

Cette mesure est très simple et dans la continuité du développement du cycle en France initiée par le plan de mobilité urbaine. 

Dans la nuit de vendredi à samedi, les députés ont décidé et accepté d’élargir cette aide aux vélos à assistance électrique (VAE). Cependant, cette loi doit être validée par le Sénat avant son entrée en vigueur et surtout bien en définir les contours encore floues.

Maintenant, que l’on soit un particulier ou un professionnel, il sera possible de bénéficier de cette prime à la conversion, jusque-là uniquement réservée aux voitures. Il vous suffira simplement de vous séparer de votre voiture remplissant les conditions de cette prime en échange de l’achat d’un vélo doté d’une motorisation électrique. 

Au niveau du montant de l’aide, aucune décision n’est encore prise à ce stade de l’amendement. Maintenant, quelques informations à confirmer se dessine comme l’indique Pierre Serne, président du Club des villes et territoires cyclables et conseiller régional écologiste d’Île-de-France “l’idéal serait de couvrir jusqu’à 50% du prix d’un vélo électrique“.

En 2021, le prix moyen pour l’achat d’un vélo à assistance électrique en France est de 2079 euros, tarif confirmé par l’Union Sport et Cycle. Cela signifie que le montant de l’aide pourrait ainsi atteindre 1000 euros en échange de la mise eu rebus de sa voiture polluante.

Enfin, reste à savoir si ce geste significatif sera cumulable avec les autres primes et subventions en vigueur pour l’achat d’un vélo électrique dans toutes les villes de France.

Quels types de véhicules électriques sont concernés ?

Bien sûr, il est encore prématuré pour en tirer des conclusions mais tous les vélos à assistance électrique devraient être concernés.

Par exemple, l’amendement prévoit aussi un “bonus vélo” pour “l’acquisition de vélos cargo plus onéreux mais qui permettent des usages beaucoup plus variés”. 

Néanmoins la question se pose au sujet des autres engins motorisés comme les scooters et motos électriques.

Aucune information à ce sujet pour le moment mais il semble que ce type de véhicules motorisés n’aient toujours pas été intégrés dans la prime à la conversion.

Enfin, une autre piste est aussi avancée pour cette prime à la conversion vélo “Que cette aide soit accessible pour financer les abonnements aux transports en commun” comme l’a proposé Jean-Marc Zulesi, député LaREM des Bouches-du-Rhône et rapporteur de la loi Climat et résilience soutenue par Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique.

vélo électrique Nantes

Et pour les professionnels du cycle ?

Premièrement, le marché du cycle est fortement porté par le VAE depuis 3 ans avec une croissance à deux chiffres : +29% en 2020 et 514 000 unités de vélos électriques vendues malgré un contexte de production de cycle tendue.

Deuxièmement, la plan de mobilité urbaine associé à la loi climat et résilience transforme notre pays très attaché depuis des décennies à la reine automobile. La France rattrape son retard en matière d’équipements de vélos électriques par rapport à ses voisins Hollandais, Allemands ou encore Belges

Il en fallait pas plus pour cette annonce réjouisse les acteurs et responsables des usagers du cycle comme l’explique Olivier Schneider, président de la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB) :
Grâce à cet amendement, on ne se contente pas de mettre au rebut des voitures polluantes, on diminue aussi la circulation automobile. 
Pendant des années, il y a eu une sorte de condescendances vis-à-vis du vélo. Mais en 2020, avec la pandémie, les Français se sont emparés du vélo. Le gouvernement a compris qu’il y avait une attente”.

Et du côté de chez Reinebike ?

C’est une excellente nouvelle” se réjouit Stéphane Grégoire, le concepteur et dirigeant du vélo électrique connecté français Reinebike.

Cela va dans le bon sens, l’État, les Régions, collectivités, métropoles, les villes, tout le monde tend vers le même objectif à savoir développer des moyens de transports moins polluants et bénéfiques pour la santé. Maintenant, il reste encore beaucoup de chemin ou de kilomètres à parcourir (! ) avant de transformer les villes surtout en matière de prévention et de sécurité qui vont se poser rapidement. C’est pour cela que nous misons sur un vélo électrique confort et connecté pour la sécurité et l’expérience utilisateur … mais cela a un prix plus élevé et cette aide va aussi permettre aux usagers de mieux s’équiper avec un vélo plus sûr et durable dans le temps” conclut Stéphane Grégoire.

Stéphane Grégoire concepteur du vélo électrique connecté français haut de gamme Reinebike

En résumé, pour le vélo électrique :

ÉLARGISSEMENT DE LA PRIME À LA CONVERSION AUX VÉLOS À ASSISTANCE ÉLECTRIQUE


Que dit cet article ? 
Pour soutenir le développement du vélo, le texte prévoit l’élargissement de la prime à la conversion aux personnes souhaitant remplacer un vieux véhicule polluant par un vélo à assistance électrique (VAE) y compris les vélo-cargo qui peuvent substituer à un nombre croissant de véhicules thermiques utilisés pour les livraisons. Pour mieux protéger les cyclistes et piétons, le texte prévoit la majoration du bonus à l’achat pour les véhicules lourds à très faibles émissions équipés de détecteurs d’angles morts.

Et concrètement: 

Aujourd’hui : Un usager ne peut pas bénéficier de la prime à la conversion pour remplacer sa vieille voiture par un vélo à assistance électrique.

Demain : Il sera possible de mettre un vieux véhicule thermique à la casse et de bénéficier d’une aide pour l’achat d’un vélo à assistance électrique.

Partager sur

Il n’y a pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Commencez à taper et appuyez sur ENTRÉE pour RECHERCHER

Panier
Aucun article dans le panier.